Le premier message radio de la France Libre

Le capitaine de vaisseau D'ESTIENNE D'ORVES décide, en août 1940, de rejoindre l'Angleterre. Il parvient à Londres à la fin de septembre après un   long périple autour de l'Afrique, il prend le nom de « Chateauvieux » et se   présente au quartier-général du général DE GAULLE. Il est affecté au 2ème

bureau des Forces navales françaises libres.

Le 21 décembre 1940, il traverse la manche à bord d'un chalutier accompagné par son radio le quartier-maitre radiotélégraphiste alsacien Alfred GAESSLER pseudo "Georges MARTY". Il débarque à Plogoff. Il s'installe ensuite à Nantes, où il crée son réseau de renseignement "NEMROD". Le 25 décembre 1940, il établit la première liaison radio entre la France occupée et Londres.

Du 06 au 19 janvier 1941, il séjourne à Paris chez une connaissance d'avant guerre, qui accepte d'organiser un réseau de renseignement dans la capitale.

A son retour de Paris, il est arrêté le 22 janvier 1941 avec les époux CLÉMENT chez qui il demeure, les 23 autres membres du réseau furent arrêtés peu de temps après. Il a été dénoncé par son radio retourné par les allemands.

Le 23 mai 1941, la cour martiale condamne à mort D'ESTIENNE D'ORVES et huit de ses camarades. Ils sont en suite transférés à Fresnes dans l'attente de leur exécution.

Les autorités de Vichy s'émeuvent de cette condamnation. L'amiral DESSAYE tente de négocier la grâce de D'ESTIENNE D'ORVES, le 25 mai 1941. Il leur propose d'avoir accès au centre d'écoute secret de Rabat, afin que les allemands connaissent les mouvements de la marine britannique. De plus, Le 27 mai, l'amiral DARLAN fait arrêter des militaires proche de la résistance, pour démontrer la volonté d'apaisement de l'autorité de Vichy auprès des allemands.

Le 21 août 1941, Pierre GEORGES (futur colonel Fabien) abat l'aspirant d'intendance de la Kriegsmarine Alfons MOSER au métro Barbès. En représailles, les allemands font fusiller, le 29 août 1941, 100 otages dont  D'ESTIENNE D'ORVES, au Mont Valérien.

Affiche allemande annonçant l'exécution de  D'ESTIENNE D'ORVES

Pierre GEORGES alias colonel Fabien