LES STATUES ONT UNE HISTOIRE

 

 Suzanne G., dont le père avait participé au « sauvetage de Notre-Dame-de-Merquel », a bien voulu apporter son témoignage. Suzanne avait 19 ans à l’époque, en 1944.

 

« Sachant que les allemands voulaient faire détruire la Chapelle de Merquel, le Curé Guilbaud vint voir Baptiste K. (le père de Suzanne) pour lui demander de l’aider à aller « sauver » la statue de Notre Dame de Merquel.

 

L’après-midi, le Curé Guilbaud, accompagné de Baptiste K. et du Père JUDIC, alla avec une carriole tirée par un cheval pour soustraire Notre Dame de Merquel à la destruction.

Pour tromper leur peur, le Curé Guilbaud disait son chapelet et Baptiste K. répétait sans cesse au cheval « aller ma bichette, aller ma bichette ».

 

Une foule s’était réunie à Kercabellec pour attendre les trois courageux sauveteurs et tout le monde avait peur pour eux car il fallait traverser la dune de Merquel minée pour accéder à la Chapelle.

 

Heureusement le sauvetage réussit et les sauveteurs furent accueillis triomphalement à Kercabellec. Le boulanger avait fait des brioches pour réconforter les trois hommes ».

 

Ce témoignage a été recueilli par la mairie de Mesquer